Retombées potentielles

  • Au plan théorique, ce projet permet de discuter des approches rigides et standardisées de l’espace qui prévalent dans les études sur les effets de lieu.
  • Au plan méthodologique, il développe une méthodologie reproductible d’analyse des inégalités d’accès aux ressources urbaines à partir des pratiques spatiales quotidiennes des populations. Ce projet permet aussi d’éviter une formalisation trop rigide des variables individuelles et contextuelles  dans la modélisation des effets de lieu sur la santé.
  • Au plan opérationnel, ce projet permettrait de cibler les espaces vulnérables, comme étant les espaces où l’absence d’équipements se double d’une faible mobilité de la population dans l’espace urbain et d’une faible appropriation du quartier de résidence. Face à la territorialisation croissante de l’action publique, il importe en effet de prendre en considération la grande diversité des manières dont les populations s’approprient leur espace local et se déplacent au quotidien.